Craig Taborn Trio, Chants, ECM

(extrait de la présentation radiophonique)

Craig Taborn, au piano, est ce qu’on peut appeler un pianiste pianistique. C’est-à-dire un de ces techniciens capables de mettre des doigts partout par amour de leur instrument. Sa virtuosité m’avait fasciné sur des disques précédents, mais laissé un peu en dehors, comme exclu de ce monde-là. Dans Chants, il n’en est rien. La musique est toujours au premier plan, le propos parfois un peu dense, un peu abstrait d'une précision mathématique. Peut-on le lui reprocher, d’autant plus que certaines plages, en revanche, prouvent sa capacité à exprimer beaucoup avec très peu.

Ce trio fonctionne de manière traditionnelle dans ce contexte de musiques libres et créatives. Une égale importance est donnée aux trois voix. Mais l'originalité provient du fait que cela va au-delà. D’un côté basse et batterie développent des contrechamps solidaires et jouent de silence; de l’autre la main gauche du pianiste, puissante et très présente construit des entrelacs complexes se complétant avec la main droite. Au final le nombre de voix et de profondeur de champs est supérieur au nombre d'interprète. Quand je vous dis que Taborn est un fort en math.

 

un extrait sonore dans cette émission