Noël Akchoté / Henri Roger, Siderrances, Facing You, 2014

(extrait de la présentation radiophonique)

Roger est au piano, Akchoté à la guitare. Comme l’explique Roger dans la pochette, ce disque est le résultat d’une longue séance de travail, une rencontre entre deux musiciens qui ne se connaissaient pas. Qu’en ressort-il? Comme toujours quand cela fonctionne dans les musiques improvisées, du son nouveau. Ici, les deux proposent une redéfinition de la musique non plus envisagée comme une temporalité mais bien plutôt comme un espace: un espace sonore où chacun s’élance à la poursuite de l’autre, où l’on se cherche, se trouve, se croise et se sépare, pareil à des patineurs sur une patinoires. Au fil du temps, de surcroit , on découvre une richesse de timbres, une association de l’électricité d’Akchoté, toujours sensible, délicate, cristalline, parfois fragile avec le piano profond, souvent grave qui se lance tout autant dans la folie sonore. La musique s’invente dans l’instant, prend vie, gonfle, prend de la vitesse, de la hauteur, pour dans la foulée dévaler une pente raide. Jamais d’ennui mais des paysages mouvants au milieu desquels évoluent deux danseurs. 

 

en écoute dans cette émission

 

 

Bestof2014